10/12/2016

​De nos jours, il va sans dire que l’information franchit les frontières nationales à un rythme effréné et que bien peu d’obstacles freinent cet échange. Ce flot d’information international circulant sans contrainte fait donc en sorte que les lois nationales sur la protection des données ont de plus en plus de répercussions à l’étranger. La récente refonte des lois sur la protection des données dans l’Union européenne (l’« UE »), qui aura des conséquences sur les organisations canadiennes de toutes tailles et de tous types, est un excellent exemple de cette nouvelle réalité.

En savoir plus