Sauter la navigation

À la mémoire d’un grand juriste et d’un précieux collègue

À la mémoire d’un grand juriste et d’un précieux collègue
5 février 2020

Aujourd’hui, nous faisons le deuil de l’un des grands esprits juridiques du Canada. Peter Hogg, membre précieux de la communauté juridique canadienne et conseiller honorifique de Blakes depuis le début des années 1990, s’est éteint le 4 février à l’âge de 80 ans.

Peter était largement reconnu comme étant le plus éminent spécialiste du droit constitutionnel au Canada. La plupart des étudiants en droit au Canada ont appris le droit constitutionnel grâce à ses manuels phares sur le sujet. Son expertise s’étendait également à d’autres sujets qu’il a traités dans des manuels dont il est l’auteur, notamment les fiducies, la fiscalité et la responsabilité de la Couronne.

Au cours d’une carrière de plus de 50 ans à titre de professeur et de conseiller juridique, Peter a tissé des liens entre le monde universitaire et la pratique juridique. Des gouvernements, des clients, des juges et ses collègues ont tous fait appel à son expertise.

Il existe peu de questions constitutionnelles canadiennes de l’ère moderne auxquelles Peter n’a pas prêté son concours, soit publiquement ou de façon confidentielle. Il a participé à des causes d’envergure et à des mandats clés, notamment l’Accord du lac Meech, l’Accord de Charlottetown, la Loi anti-inflation, les droits linguistiques au Manitoba, le financement des écoles séparées en Ontario, le mariage homosexuel, ainsi que la création d’un organisme national de réglementation des valeurs mobilières et le pipeline Trans Mountain. Par ailleurs, Peter a plaidé devant la Cour suprême du Canada dans le cadre de plusieurs de ces causes. Lorsque le gouvernement de Stephen Harper a décidé de mener une audience afin de nommer un juge à la Cour suprême du Canada, c’est à Peter que fut confié le rôle de conseiller juridique indépendant du comité de nomination. En outre, Peter a été de loin le juriste le plus cité dans les arrêts de la Cour suprême du Canada.

Peter a été honoré publiquement à plusieurs reprises. Il a notamment été nommé Officier de l’Ordre du Canada en 1991, pour ensuite être nommé Compagnon de l’Ordre du Canada (soit le plus haut niveau de l’Ordre) en 2003. Il a aussi été nommé conseil de la reine ainsi que membre de la Société royale du Canada. Il a par ailleurs reçu des prix d’enseignement, des doctorats honorifiques et la médaille du Barreau.

Né en 1939 à Lower Hutt, en Nouvelle-Zélande, Peter a pratiqué le droit brièvement avec son père avant d’amorcer une carrière universitaire. Il a obtenu sa maîtrise en droit à l’Université Harvard et son doctorat en droit à l’Université Monash, à Melbourne. En 1970, Peter s’est installé au Canada pour enseigner à la faculté de droit Osgoode Hall, où il a assumé la fonction de doyen de 1998 à 2003. Dans le cadre de ce rôle, Peter s’est consacré entre autres à l’amélioration de la diversité au sein de la faculté et a amassé près de 11 M$ pour l’aide financière aux étudiants. En 2003, il est devenu conseiller honorifique à temps plein chez Blakes.

Peter était apprécié par tous, tant ses étudiants que ses collègues, pour sa sagesse, sa grâce et son humour. Il était l’ami et le mentor de plusieurs. Il a dirigé des groupes d’experts et a tenu des conférences. Il a également été juge du concours de plaidoirie Wilson. De plus, il a donné des présentations dans le cadre d’événements destinés aux clients et d’événements de recrutement d’étudiants.

Peter se liait d’amitié avec le personnel, les étudiants et les avocats de tous les bureaux et de tous les domaines de pratique chez Blakes. Il était également un conseiller de confiance. Il donnait souvent des conseils à ses collègues et à ses clients sur des questions des plus épineuses.

Peter Hogg était un grand homme. Il nous manquera.

Veuillez laisser vos messages de condoléances ici.